Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Christian Limbertès

Photos Vidéos et écrits.

LES VOLCANS VISITES DE A à Z

AMPATO ( 6288 m, Pérou)

 

La première ascension de l'Ampato a été réalisée en 1966. Mais la découverte de la momie inca  Juanita atteste que ce volcan ait été visité depuis très longtemps. On évalue sa dernière éruption en 700 avant J. C..

Il fait partie d'un grand complexe volcanique comprenant trois strato-volcans andésitiques ( le Nevado Hualca-Hualca, le Nevado Ampato et le Nevado Sabancaya).

L'Ampato se trouve à 70 km au nord de la ville d'Arequipa. Il borde le canyon de Colca, l’un des plus profonds au monde. Cette vallée a une population de plus de 25 000 habitants, principalement concentrée dans les villes de Chivay, Achoma, Cabanaconde et Caylloma avec d’importantes activités agricoles et touristiques.

Le volcanisme de la région  est associé à la subduction de la plaque de Nazca sous la plaque d'Amérique du Sud, un processus né dans le Jurassique en raison de l'ouverture et de l'expansion de l'océan Atlantique Sud.

La construction de ces édifices a commencé au Miocène supérieur ou au Pléistocène inférieur, en raison d'un changement radical du pendage de subduction entre les plaques de Nazca et d'Amérique du Sud (Stern, 2004Stern, CR (2004).

 

Le relief volcanique structural comprend des reliefs volcaniques sans aucun signe d’érosion et, par conséquent, tous affichent la configuration d’origine. La plupart des reliefs volcaniques structurels sont associés aux volcans Ampato et Sabancaya. Les coulées de lave et les dômes sont les géomorphologies les plus courantes, certaines remplissant notamment les vallées creusées par les glaciers lors de la dernière glaciation.

Quatre-vingt douze pour cent des coulées de lave cartographiées dans le complexe volcanique d'Ampato sont recouvertes d'une couche pyroclastique. Son origine a été attribuée aux éruptions vulcaniennes et pliniennes émises par les stratovolcans Ampato et Sabancaya 

  

 

Le volcan est occupé par un glacier, son ascension demande des précautions en raison des risques inhérents à cet environnement. Les dangers sont réels, crevasses, chutes de pierres, coulées de boue et surtout avalanches. Le 31 mai 2010, une avalanche a fait 2 morts et huit disparus. Il ne faut pas aussi négliger l'altitude. 

ANTISANA ( 5753 m, EQUATEUR)

L'Antisana est un stratovolcan qui se trouve en Equateur, un pays d'Amérique du Sud parsemé d'une centaine  de volcans sur un territoire égal à la moitié de la France.  Les volcans de l'Equateur forment "une allée " qui  court tout le long du pays; ils résultent de la convergence des plaques continentale et océanique. La  dernière éruption de l'Antisana remonte en 1801. Le sommet est formé de deux cônes recouverts de glace. Ses éruptions se caractérisent par des coulées de lave (1728,1760, 1773). En 1801, le volcan a connu des coulées de lave, la formation d'un dôme et une pluie de cendres.

La première ascension du volcan, effectuée par Edward Whymper et des guides italiens, date de 1880.

Considéré comme un volcan actif, en raison de son activité fumerollienne et de ses éruptions historiques, il présente une menace sérieuse à cause de l'étendue de son glacier dont la fonte pourrait provoquer des lahars dangereux pour les populations de la province de Pichincha et la capitale Quito. Les coulées de lave se déversent souvent dans la caldeira de Chacana.

L'ascension de l'Antisana n'est pas aisée tant les crevasses sont nombreuses et la météo changeante, très influencée par la proximité avec l'Amazonie. En 30 ans, l'Antisana a perdu un tiers de son glacier. Pour cette raison le volcan est devenu un laboratoire ouvert pour étudier le réchauffement climatique.

 

 

ASKJA (1516 m, ISLANDE)

http://volcansetmontagnes.com/2019/10/askja-1516-m-islande.html

ASO (1592 m, Japon)

http://volcansetmontagnes.com/2019/10/aso-1592-m-japon.html

 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article