Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Christian Limbertès

Photos Vidéos et écrits.

VOYAGE AU kAMCHATKA 2017

Lundi 7 août  2017

Après 11 heures de vol depuis Moscou, nous arrivons à Petropavlosk-Kamchatski, la principale ville du Kamchatka. Nous allons découvrir les principaux volcans de cette péninsule qui en compte au moins une quarantaine.

 

Mardi 8 août

Nous nous rendons à la base aérienne pour une excursion en hélicoptère. 

Après quelques formalités nous sommes 17 à grimper dans un hélicoptère MI de l'armée  soviétique.

Nous survolons la plaine, puis nous voilà à proximité du Karymsky.

 

Nous posons  pied à terre dans la  vallée des geysers. Ce site présente une grande diversité d'activités thermiques liées à des phénomènes volcaniques.

Ce site  a été découvert en 1941 par Tatyana Ustinova. Récemment il  a été victime d'un glissement de terrain qui  a recouvert de nombreux geysers. Progressivement ils reviennent à la surface.

 

Le geyseRnaya

 

 

Nous reprenons l'hélico; nous nous dirigeons vers la caldeira  d'Uzon dont le fond plat abrite un lac et des sources chaudes.

Le cratère s'est formé à la suite d'une formidable éruption qui a vidangé la chambre magmatique puis le volcan s'est effondré sur lui-même.

La caldeira offre un ensemble harmonieux. Elle est est réputée pour ses sources où vivent des organismes cellulaires et des bactéries qui montrent comment la vie est apparue sur Terre.

Mares de boue d'argile

Sur un promontoire, nous découvrons une ourse et ses trois oursons.

C'est avec une grande émotion que je quitte cet endroit exceptionnel.

Mais il est temps de déjeuner. L'hélicoptère nous dépose sur une aire qui offre un spot de baignade dans des eaux surchauffées. Puis nous dégustons un repas composé de riz et de saumon. Le saumon est excellent !

Enfin nous rentrons sur Pétropavlosk avec un détour par le Maly Sémiatchik et son lac d'acide. Sa coloration est due aux métaux lourds (nickel, antimoine, plomb, cobalt...) et aux acides qu'il contient. Sa température avoisine les 32°C.

Nous avons ensuite la vision dantesque du Karymsky qui connait encore une explosion phréatique qui envoie dans l'air son nuage de cendres et de gaz.

Quelle journée extraordinaire! Le voyage commence fort : geysers, volcans, sources chaudes, volcans, lacs, ours!

 

Mercredi 9 août

Nous sommes 11 à faire ce voyage organisé par Aventure et volcans.

Nous arrivons à Klioutchi, ville du nord qui a des allures de bourgade abandonnée dans "l'ouest américain".

Ici il n' y a pas d'office de tourisme, pas d'hôtel trois étoiles.Nous traversons le fleuve Kamchatka, le plus important cours d'eau de la péninsule;

La route est longue et droite, bordée par de hautes rangées d'arbres (bouleaux, conifères...)

Sur un pont au-dessus du fleuve nous admirons les silhouettes de volcans majestueux : le Klioutcheskoi , le Kamen et le Tolbatchik.

 

Nous passons à Milkovo, petite ville sur la route. Nous faisons une pause fraîcheur et le cliché d'une façade d'immeuble où se trouve représenté une scène célébrant la victoire soviétique contre les nazis. Klioutchi se blottit au pied du Klyuchevskoi. Les basses plaines sont propices à la culture des légumes.

Le soir tombe en un coucher de soleil qui annonce de beaux lendemains.

Klyuchi
Ciel couchant à Klyuchi
Milkovo
Façade d'immeuble à Milkovo

 

Tolbatchik  volcan du Kamchatka
Vue du Tolbatchik
Volcans Kamchatka
Le Klyuchevskoy et le Kamen

 

Kamchatka river
La rivière Kamchatka
Klyuchevskoï
Sur les flancs du Klyuchevskoï

jeudi 10 août

Aujourd'hui nous empruntons la longue piste qui remonte vers le camp au pied du Kliouchevskoï. Nous apercevons ce volcan fumant avec un petit panache qui s'élève dans l'azur du ciel.

Les derniers kilomètres ne sont qu'une formalité.

Mais monter une tente alors qu'une nuée de moustiques affamés s'affolent autour de nous, s'avère autrement plus difficile.

Enfin après le repas du déjeuner, nous partons vers le volcan.

Les pentes sont douces, rien à voir avec celles du cône du stratovolcan qui nous fait face.

Sacha, notre guide avance d'un pas sûr avec des pauses pour explorer l'horizon avec ses jumelles. Quelque chose le préoccupe.

Nous avons bien avancé; et voilà que notre guide aperçoit des ours à l'opposé de notre lieu.Nous décidons de continuer vers notre but de randonnée, un cratère issu d'une éruption latérale.

Au retour, nous avons tout le loisir de profiter du coucher de soleil qui tombe sur le volcan. Tant pis pour les ours....

Klyuchevskoï
Le Klyuchevskoï est stratovolcan qui culmine à 4800 m d'altitude.

 

Shiveluch
Silhouette du très actif volcan du Shiveluch dont le dôme est le lieu de fréquentes éruptions andésétiques
Klyuchevskoï
Panache de cendres et de gaz du Klyucheskoï

 

KlyuchevskoÎ
Un torrent sous le Klyuchevskoï

Vendredi 11 août

Cette deuxième journée est consacrée à la recherche des ours de la veille.

Nous nous dirigeons vers une ancienne coulée de lave.

Manifestement les ours ont disparu, pas les moustiques qui restent toujours aussi redoutables.

Nous descendons un talweg encombrés de gros rochers de basalte où un torrent tumultueux tombe en cascade depuis la coulée de lave.

Chercher un passage reste difficile dans cet encombrement de rochers et de boue. Passer le gué est dangereux, un rocher coincé au-dessus des rapides peut vite devenir dangereux.

Nous traversons un autre ravin où nous découvrons des traces fraîches d'ours. Mais le temps passe, il faut revenir au camp car nous repartons aujourd'hui pour Kozyrevsk.

KlyuchevskoÎ
Le Klyuchevskoï depuis Kozyrevsk
Cabane à Kozyrevsk

 

Samedi 12 août : Kozyrevsk- Camp Tolbatchik

 

Bezymyanny
Vue du Bezymyanny

La journée est consacrée au transfert vers le camp du Tolbachik.

Le Tolbachik (3611m) se trouve dans sud du groupe des volcans du Kloiutchevskoï.

Il présente deux sommets, le point culminant, l' Ostry Tolbachik et à l'est le Plotsky Tolbachik (3086 m) avec une caldeira à son sommet plat.

Volcan Tolbatchik

Nous montons les tentes sous un petit cône volcanique; Le terrain est constitué de sable volcanique. Un peu partout on relève des traces d'élan et d'ours. En fin d'après-midi, nous partons en randonnée dans la forêt morte.

Tolbatchik
Campement dans la caldeira du Tolbatchik

Nous visitons aussi un tunnel de lave.

 

Dimanche 13 août ascension du Plotsky Tobachik (3086 m - D+ 1700 m Temps 10h)

Le Kamaz remonte les pentes douces de Tolbatchik. D'abord nous longeons la coulée hawaïenne de 2012-2013 puis nous la traversons malgré les blocs hérissés; une trace blanche facilite le repérage.

Tolbatchik
Coulée de lave du Tolbatchik

Nous suivons un sentier parallèle à un torrent. Les premiers névés apparaissent.

Nous arrivons à un col où nous prenons le temps de manger. Après une légère descente, il faut gravir la longue croupe qui nous mène au bord du cratère du Plotsky Tolbatcik.

Tolbatchik
Sur les pentes du Tolbatchik

Le Plotsky Tolbachik a connu deux éruptions importantes, en 1975 et 2012-2013.

En 1975 le Tolbachik connaît la plus grande éruption basaltique des temps historiques du Kamchatka. Au premier stade de l'éruption, le magma émit une énorme masse de gaz accompagnée de roches en fusion, de lapilli, de cendres et de vapeur. L'ensemble forma un cône de scories. Des fissures s'ouvrirent à 18 et 28 km au sud du volcan donnant naissance à des fontaines puis des coulées de lave.

Le Plotsky Tolbachik contient un cratère et un glacier plat.

Tolbatchik
Au sommet du Plosky Tolbatchik

Nous escladons une courte cheminée le long de la crête pour nous hisser sur ce glacier.

Mais peu à peu le brouillard s'installe , laissant quelquefois des fenêtres de ciel bleu. Nous progressons vers le bord du glacier .Sacha veut nous montrer le Bezymyannyy. Mais l'horizon ne se dégage pas et nous entamons la longue descente du volcan.

 

Lundi 14 août : exploration des éruptions de 1975 et de 2012-2013

Ce matin, une pluie fine s'abat sur les flancs du volcan. Nous allons explorer les anciennes coulées avec un deuxième objectif, rechercher une personne disparue il y a deux jours.

D'abord nous escaladons un cône de scories du Tolbachik où a commencé l'éruption de 1975.

Nous trouvons une fissure encore chaude où s'effectuent différentes minéralisations (cuivre, soufre...) c'est un espace très coloré qui se dessine sous nos yeux.

Tolbatchik
Cristallisations dans une grotte sous les coulées du Tolabatchik

Nous sommes accompagnés par deux sauveteurs pour rechercher la personne disparue.

Nous allons longtemps déambuler sur la coulée de lave et visiter de nombreuses grottes

dont celle contenant de beaux stalagmites . Il faut avancer avec précaution, à tout moment le plafond de la grotte peut s'effondrer. Les rochers sont instables.

 

Kamchatka Evens
Rencontre avec les Evens à Milkovo

Mardi 15 août transfert vers Milkovo Mercredi 16 août sortie pêche sur le fleuve Kamchatka

Nous passons la nuit à Milkovo dans un hôtel très rustique.

Sacha nous conduit au bord du fleuve Kamchatka où nous retrouvons une équipe sur les berges entrain de préparer le matériel et les bateaux à moteur que nous allons utiliser pour la partie de pêche. Nous espérons aussi voir des ours.

Kamchatka
Sur le fleuve Kamchatka

Les jours précédents il a plu sur la région, et les poissons ont été repu , ce qui peut expliquer la faiblesse du nombre de prises. En outre, j'ai trouvé que la technique du lancer à la cuillère était peu adaptée à la nature du cours d'eau. La rivière est calme.

Kamchatka
Le calme du fleuve

Nous venons troubler la quiétude des lieux si on rajoute la nuisance des bateaux à moteur. Pas étonnant dans ces conditions que les ours aient déserté les bords du fleuve avant notre arrivée.

Le Kamchatka est très riche en fleuves, rivières et ruisseaux; On dénombre pas moins 14 000 cours d'eau.

Il possède près de 4000 kilomètres de côtes bordant deux mers, la Mer de Béring et la mer d'Okhotsk, et un océan, l'Océan Pacifique qui donnent aux populations d'importantes ressources piscicoles.

Le Kamchatka possède toutes les variétés de saumons et certaines viennent frayer dans les nombreux bras qui jalonnent le fleuve Kamchatka, le saumon royal, le saumon masou, le saumon rouge, le saumon argenté, le saumon rose et le saumon keta. Certains individus peuvent atteindre 1,50 mètres. Le lac Kouriles est le grand lieu de reproduction du saumon rouge, les ours et les aigles ne s'y trompent pas.

Kamchatka
Saumons en train de frayer

Les saumaons vivent et se nourrissent dans l'Océan Pacifique A l'âge de 4 à 6 ans il semblerait qu'ils reviennent dans leur rivière natale pour se reproduire, puis essayent de mourir près du lieu où vont éclore les oeufs afin de nourir leurs petits. Ils restent dans les eaux trois ans puis partent dans l'océan.

La pêche du saumon est très règlementée. On peut encourir une peine de 2 ans de prison en cas de non-respect de la loi.

Nous faisons une halte pour déjeuner avec au menu soupe de poissons et caviar, puis nous suivons des sentes pour observer les saumons.

 

 

Le soir, nous nous rendons dans un village Even afin d'assister à des danses traditionnelles.

Selon un recensement de 2002, il y aurait 19 000 évens. Ils parlent leur propre langue, le "lamut". Ils sont considérés comme orthodoxes mais ils ont réussi à conserver le chamanisme autour d'un praticien qui est capable de percevoir le monde des esprits. Leur vie est centré sur le pastoralisme, la pêche et la chasse; aujourd'hui la plupart sont sédentaires. Le camp qui nous a accueilli propose des randonnées avec des chiens de traîneaux.

Kamchatka  Evens
Rencontre avec la tribu Evène à Milkovo

 

Jeudi 17 août transfert vers le camp du Mutnovsky.

Avant d'arriver au camp nous ferons une halte aux sources thermales de Malki qui doit aussi son nom aux nombreuses bouteilles d'eau minérale que nous consommons tous les jours. Malki se trouve au bord d'une rivière, affluent du Kamchatka et dispose de plusieurs bassins dont les températures sont très différentes. Nous faisons juste une courte pause car juste avant nous avons crevé avec le Kamaz. La réparation a été assez longue et nous avons pu apprécier le poids d'une roue de secours.

kamchatka
Le Vilyuchinky

 

Gorely
Cratère du Gorely

Vendredi 18 août : ascension du volcan Gorely. Découverte de sa caldeira et de deux cratères sommitaux.

Le volcan Gorely est situé à proximité du Mutnovsky. Son ascension est relativement facile. Son altitude est de 1829 m. Nous débouchons au-dessus d'un cratère où se trouve un lac entouré de neige. Le temps est capricieux et pendant notre pique-nique le Gorely est recouvert par le brouillard. La table est mise une grosse pierre qui ne tiendra pas apès notre départ. Nous avons volontairement précipité sa chute au milieu des blocs.

Gorely
Un deuxième cratère au Gorely

Le volcan GORELY est un immense volcan bouclier en phase éruptive depuis 2010. Il comprend cinq structures.

L'ancien volcan Pra-Grorely qui mesure 20 à 25 km de diamètre.

Une caldeira de 12 kilomètres de diamètre.

Une épaisse couche d'ignimbrite de 100 km3.

Des cônes volcaniques.

Le Jeune-gorely avec trois grands cônes superposés.

Un ensemble de 40 cônes récents sur les pentes du "Jeune-Gorely"

Gorely
Marmotte du Kamchatka

La marmotte à tête noire se rencontre sur les plateaux du Gorely.

C'est l'espèce de marmotte qui hiberne le plus longtemps, de la mi-septembre à la mi-mai. Le permafrost les empêche de creuser leur terrier en profondeur. Malgré le soin qu'elle procure à son isolation , elle peut supporter des températures atteignant - 20° C. 

Samedi 19 août : ascension du Mutnovsky

Après 2 heures de kamaz, conduit de main de maître par Sacha et une holà à son honneur, nous progressons dans les pentes de névés peu inclinées du Mutnovsky, un volcan actif de 2323 m d'altitude.

La dernière éruption a eu lieu en 2000.

Durant son histoire, il y a eu au moins 16 éruptions, la plus puissante s'est produite en 1848.

Ces éruptions sont essentiellement explosives, à l'exception de celle de 1904 qui fût de lave.

Un vaste glacier occupe les bords du cratère avec des marmites de boue qui éjectent du gaz et des vapeurs. ..

 

Nous arrivons à l'entrée du cratère. On doit franchir un éboulis qui n'existait pas il y a trois semaines.

Mutnovsky
Vers le volcan Mutnovsky

Nous faisons une pause de déjeuner. Puis nous traversons une zone fortement active avec de nombreuses fumerolles.

Nous mettons nos masques pour filtrer les fortes odeurs de gaz. Il faut aussi éviter de s'approcher de ces entonnoirs où l'eau boue. Parfois ce sont des petits geysers qui projettent de l'eau et de la vapeur.

Dans d'autres entonnoirs on croirait que des souffleurs cachés travaillent à l'élaboration de composés sulfureux.

Un ruisselet de soufre coule.Un peu plus tard nous arrivons à un col avec d'un côté un névé qui descend vers un lac glaciaire et de l'autre une petite rampe lisse qui mène à une crête.

Nous nous élevons vers cette crête à l'aide d'une corde fixe.

Mutnovsky
Cratère du Mutnovsky. Vapeur d'eau

Au sommet se cache un cratère profond dont les flancs sont perforés de fumerolles qui se rejoignent pour former une colonne de vapeur..

Il n'est pas recommandé de rester trop longtemps dans le cratère : quand le temps est calme les gaz (dioxyde de carbone,

hydrogène sulfurique) peuvent être asphyxiants.

 

Sur le chemin du retour, nous faisons une étape au-dessus du canyon d' Opasny

où se jette la rivière Vulkannaya. Elle forme une chute d'eau de 80 mètres entre les coulées de lave. Le bas du canyon est occupée par un névé. Opasny se traduit par dangereux. Un peu plus loin sur la route, nous croisons un ours qui s'enfuit vite dans les buissons. Le lendemain dimanche 20 août , nous rentrons sur Petropavlosk

Mutnovsky
La rivière Vulkanaya

Lundi 21 août : randonnée Camel Mountain

De Petropavlosk, nous nous dirigeons vers le camp de base de l' Avatchinsky.

Le camp de base est constitué de plusieurs bâtiments . Nous nous installons dans deux chalets de bois.

Il y a peu de végétation. Le ciel est gris et il fait assez frais.

Le comité d'accueil se compose de plusieurs sousliks qui grignotent nos fruits secs.

Avachinsky
Souslik près du refuge de L' Avachinsky

Nous partons pour une petite randonnée dont le but est deux éperons arrondis que l'on nomme bien justement "Camel mountain" (montagne du chameau).

Nous faisons halte devant une stèle qui commémore la mort de trois personnes emportées par la tempête.

Sur le chemin nous croisons des chinois de Shangaï;

Les plantes sont nombreuses.

Avatchinsky Réserve de Nalyechevo
Les bosses du Chameau

Le brouillard envelope le sommet. 

 

Nous sommes dans la réserve de Nalyechevo.

Sur le retour certains continuent de cueillir des champignons, mais ils rentreront trempés.

Mardi 22 août: Avachinsky (D+ 2000m 10H)

Et oui nous aurons bien besoin du masque à gaz, nous allons escalader un volcan actif et des plus gris qu'il soit. Ce volcan c'est l'Avachinsky que l'on aperçoit depuis Petropavlosk avec ses fumerolles.

D'entrée le chemin nous met dans l'ambiance grise et verticale.

Au bout de 1000 mètres de dénivelée nous passons au-dessus du brouillard. Une mer étale de nuages s'étend à perte de vue. Sur notre gauche, le volcan Koriaski dresse son cône, un peu plus loin nous apercevons le Zhupanovsky.

Koriaski
Le Koriakski

Nous arrivons à un épaulement où nous décidons de poursuivre l'ascension et de pique-niquer au sommet. La pente se redresse davantage et la marche dans le sable volcanique est difficile.

Mais au bout de 6 heures de marche nous arrivons enfin au sommet constitué d'un cratère bouché par un dôme de lave qui se fracture de partout.

Avachinsky
Le volcan Avachinsky, son dôme de lave
Avachinsky
Volcan de l'Avachinsky

 

Dimanche 5 août Arrivée à Moscou

Nous arrivons à Moscou alors que le jour se lève. Nous prenons deux taxis pour visiter le centre de Moscou. La Place rouge et le mausolée de Lénine.

Moscou
La Place Rouge

 Les dômes de la cathédrale Basile-le-Bienheureux .

 

Le volcan Kliuchevskoy

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :